comment Add Comment
Posted on Last updated

Attention aux campagnes de désinformation

Nous attirons votre attention sur la prudence à adopter à la lecture de fausses informations colportées dans la presse locale qui affirment que le piégeage de masse du Charançon rouge des palmiers n’est pas autorisé en France.

Si ces campagnes de désinformation attestent en tout premier lieu de la méconnaissance du sujet par leurs auteurs, sur le fond elles représentent une menace pour tous nos efforts engagés depuis des années afin de mettre un terme à la progression de ce redoutable insecte ravageur.

Il est désormais important et urgent de prendre de la distance par rapport aux stratégies de l’échec fondées sur les théories de la solution unique.

La lutte contre le Charançon rouge des palmiers est obligatoirement intégrée et nous impose une complémentarité de solutions biologiques parfaitement coordonnées, susceptibles de cibler respectivement chaque stade du développement de l’insecte.

L’arrêté du 25 juin 2019 remplaçant l’arrêté du 21 juillet 2010 maintient le caractère obligatoire de la lutte contre Rynchophorus ferrugineus ( Charançon rouge des palmiers ) sur tout le territoire national.

Dans le cadre des dispositions relatives aux mesures obligatoires de lutte contre le Charançon rouge, la mise en œuvre d’un plan de surveillance et d’un réseau de piégeage font partie des mesures prioritaires et ce quelque soit les modalités de traitements préventifs adoptées par les communes.

Nous vous informons donc que depuis le 17 juin 2019 la technique du piégeage de masse dans la limite de 14 pièges à l’hectare est désormais autorisée en France pour la lutte contre le Charançon Rouge, comme cela était déjà le cas dans de nombreux pays et ce depuis plusieurs années.

Le piégeage doit donc être considéré aujourd’hui comme le seul moyen permettant de réduire de façon quantifiable, significative et rapide la pression de plus en plus importante exercée par ce ravageur sur notre territoire, et ainsi compenser les limites d’efficacité des traitements appliqués. Ce constat a d’ailleurs été partagé par l’ANSES dans son rapport scientifique sur les stratégies de lutte contre le CRP publié au mois d’octobre 2018.

Sur les recommandations de la filière et notamment des FREDON PACA et CORSE, la DGAL a accordée en date du 17 juin 2019 une autorisation de mise sur le marché dérogatoire exclusive pour la solution sémiochimique à hautes performances XP19 ATTRACT RHYNCHO développée par le groupe français M2i Biocontrol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *